vendredi 23 décembre 2016

Lithium



naîtra en tombant sur le côté droit
et sur un sol à la 2ème minute et 3ème seconde du morceau éponyme,
d’une mère saoule de Nirvana
en ce 23 décembre d’une année sans grâce,
il aurait pu être beau.





( il est surtout pas fini ... )


jeudi 22 décembre 2016

Fleur de soufre



mettra du temps à sortir en ce 22 décembre
elle n’atteindra la lumière qu’à 16 h 25, presqu’à l’heure où elle n’est plus,
baignant dans le sang placentaire, elle gardera le goût du rouge.



mercredi 21 décembre 2016

cartes


ben oui, je fais pas grand-chose

je prépare mes cartes de voeux ...


samedi 17 décembre 2016

... les filles !!!

Brigitte
Anne
et Sylviane ... j'ai pas pu choisir la bonne photo, alors j'ai tout mis ...
Grand merci à vous 3 et Bonnes fêtes !!!





dimanche 11 décembre 2016

3 mots de plus ...


 il faut bien calmer un peu sa tête
et c’est difficile d'ordonner à l'intérieur quand on aime laisser ses portes grandes ouvertes sur la vie,
quand on aime que l’air circule et chatouille en petite brise chaude,
quand on aime que  tout s'échappe s'envole, virevolte et se mélange, se promène dans la tête parce que c'est bien de faire se rencontrer et se croiser les souvenirs avec ceux qu'on n'a pas et même qu'on ouvre ses fenêtres pour que des histoires et des rêves d'ailleurs viennent combler tous ces espaces, tous ces entre-deux, tous ces vides, sortes d'oublis mis à l'écart de la mémoire comme pour pas déranger.
C'est dans l'apesanteur de cette tête à l'envers où même Mary Poppins n'arrive à rien, qu'une petite fille peut croiser son ancien petit copain, un vieux monsieur maintenant et que cet effleurement érotique a valeur d'amour parce qu'elle n'en a plus.
Alice n'est pas seule et le lapin est mort depuis longtemps, reste l'émotion qui entoure son souvenir ... son souvenir.
pas envie de ranger,
trop peur que le gris du quotidien lave les couleurs de mon jardin d'Alice et que le Fado ne vienne remplacer ce Tango qui chaloupe mon coeur.

samedi 10 décembre 2016

3 petits mots ...



Cent à l’heure dans ma tête, bousculade d’idées, de gens, de mots et implosion des circuits, les connexions s’électrochoquent, s’explosent, se démultiplient et me pétillent des couleurs d’un feu d’artifice.
Les images se télescopent et se percutent, se cognent au bord de ma boîte crânienne, rebondissent pour venir s’esclaffer ventre à terre ruisselantes de couleurs.
ça claque en flamenco et en tambour du Bronx
ça déchaîne et m’enchaîne
une emprise qui me vampirise
… même pas mal !

vendredi 9 décembre 2016

pose de fin de semaine

j'ai besoin de recul pour savoir où j'en suis ...
donc, je m'arrête là

je vais vivre à ses côtés tout le weekend pour l'écouter et l'entendre
pour le sentir et le comprendre
et puis, on verra !


jeudi 8 décembre 2016

suite et der, 22h


dernières retouches de la journée
à demain



suite 17h


au fil des heures, se précise ma trace




suite mon crédo ( 15h )


et juste quelques traces
à suivre ...


mon crédo (jour 2, midi )


j'ai toujours aimé les oiseaux, étant petite je rapportais les oiseaux blessés ou très jeunes à la maison
plus tard
j'ai eu des perroquets, de magnifiques perroquets !
l'amazone front bleu qui vivait presqu'exclusivement sur mon épaule s'appelait 
(et s'appelle peut-être encore) Tichat ...

j'ai aimé cette période de ma vie







mercredi 7 décembre 2016

mercredi 30 novembre 2016

mardi 29 novembre 2016

énergie !!!

oui, c'est beaucoup d'énergie 
pour ce geste de peindre,
geste qui démarre au plus profond de moi
là où se cache les démons et les anges ...





110 cm x 110 cm
Saturnin



lundi 28 novembre 2016

l'émotion ;


cette seconde d'éternité qui nous chavire






jeudi 24 novembre 2016

vidée !


toute mon énergie y est passée
... je suis vidée ! et je sais même pas si c'est un bon tableau ...


( déroulé presque heure par heure )

9 heures, le fond est sec
j'ébauche un visage


vers 10 heures un chapeau apparait
tiens, tiens ...


à midi, le chapeau n'a pas résisté


14 heures quand je reprends
un visage 


15 heures, le chapeau revient ( décidément )


16 heures .... j'en peux plus !
j'ai tout donné


lundi 21 novembre 2016

j'ai pas de titre ...


belle journée à l'atelier
je me suis régalée !



c'est pas fini
à demain !

dimanche 20 novembre 2016

Servian


hier soir au vernissage de la Biennale de Servian,
j'ai eu un choc émotionnel, là devant moi ... 
Monsieur Sergio
mon prof de sculpture aux Beaux Arts de Sète en 1973/74

et je l'ai reconnu
( Paricia, j'ai pensé à toi ;) )


et puis je remercie Anna Sanchez du Triton porte des Lilas
qui m'a exposée en 2015
elle m'a envoyé ce livre de Armel Veilhan 
dans lequel il parle de mon travail avec de jolis mots.



lundi 14 novembre 2016

22 heures et

je sors de l'atelier
j'ai pas vu la super-lune pour cause de nuages 
mais j'en ai senti la densité et la puissance


il n'est pas fini, mais j'avais envie de te le montrer
200 cm x 120 cm



et cette belle phrase, qui me colle à la peau ce soir,
trouvée dans "La poétique de l'accident " de Henri Darasse
à propos du travail de Soulages:
"L'émotion est bien ce qui met le corps en mouvement et le conduit à réagir "

divers et divers

j'ai peindu mes socles en blanc


 et passé un coup de noir sur mes Métamorphes


pour la Biennale de Servian
à laquelle je participe


puis, j'ai réfléchu à tout ça 
... beaucoup !

parce que je m'étais levée avec une envie, une belle envie
normal c'est la super-lune 

dimanche 13 novembre 2016

accro ...


accro à mes émotions,
complètement embarquée dans mes sentiments 
perdue dans mes états d'âme 


samedi 12 novembre 2016

la magie est finie

je n'y arrive pas aujourd'hui
le résultat ne me convient pas, mais pas du tout
et pourtant ... j'ai essayé






on verra plus tard ...
laisser du temps au temps
-

j'ai passé ma journée avec ce tableau à mes côtés à le faire suivre d'une pièce à l'autre
au gré de mes déplacements et pour avoir des lumières différentes, des points de vue
différents dans l'espoir de trouver ce qui ne me plait pas

à 18h
3 coups de pinceaux supplémentaires
et

ça me plait mieux
mais pas suffisamment

20 h
encore un coup de pinceau


ça commence à venir !
à demain ...